Les 4 règles d’Or d’un projet IoT

Les 4 règles d’Or d’un projet IoT

Un projet IoT d’envergure reste complexe à mener et le parcours est semé d'embuches potentiel. 

Cet article, issu de l’expérience opérationnelle d’Orange comme opérateur et intégrateur, a pour objectif de mettre en avant :

4 règles d'or qui conditionneront votre succès

Pour cela, nous aborderons les étapes clés de votre projet et leurs facteurs de réussite principaux :

 

 1 : Think « Faire des choix fonctionnels, technologiques et organisationnels pérennes »

L’étape de conception initiale est une étape cruciale trop souvent écourtée.

En effet, les options sont nombreuses et les choix réalisés initialement ne pourront être modifiés qu’au prix d’un projet complémentaire et d’une coûteuse migration.

Il faut donc examiner tous les aspects structurants de votre projet et s’entourer le plus en amont possible des expertises nécessaires :

  1. Définir avec les acteurs métiers le scope fonctionnel précis du projet
  2. Définir les éléments de l’infrastructure physique : les capteurs, leurs capacités, leurs protocoles d’échanges, les connectivités, les structures d’hébergement, les interfaces pour les utilisateurs,
  3. Définir les éléments logiciels : les microcodes / Firmwares des capteurs, les middlewares, les applicatifs de restitution vers les utilisateurs,
  4. Définir les services indispensables au futur maintien en condition opérationnelle, gestion de la sécurité, les évolutions et mises à jour, l’administration, l’exploitation et le support aux utilisateurs.

Les meilleurs choix seront faits en privilégiant l’utilisation de standards ouverts, de systèmes interopérables, réversibles, « secure by design » et sourcés auprès de partenaires spécialisés solides financièrement.

Et bien sûr, en fil rouge, le ROI qui doit être mis à jour constamment. 

 

test de réseau d'objet connecté orange

 

2 : Build « Décomposer et industrialiser le déploiement »

Un projet de déploiement IoT va impliquer un nombre conséquent d’acteurs et de ressources de l’entreprise ainsi que de fournisseurs.

Il faut donc décomposer en itérations de complexité croissante :

  1. Très rapidement un Proof of Concept qui servira aussi de démo du projet pour convaincre
  2. Un Pilote voire plusieurs suivant la complexité technique, géographique & organisationnel. Et cela pour valider les hypothèses posées lors de la phase du THINK.  
  3. Un déploiement en plusieurs phases et possiblement plusieurs années  

Avec à chaque phase :

  • Des procédures documentées,
  • Des outils techniques efficaces pour les intervenants sur le terrain : configuration automatisée individuelle locale et en masse à distance, utilitaires pour optimiser les installations et les tests,
  • Des collaborateurs formés spécifiquement : acteurs projets et utilisateurs.

Un point d’attention tout particulier doit être porté pour les déploiements en volume : tout doit être fait pour minimiser les interventions terrain. Et privilégier l’installation par les acteurs locaux et les interventions à distance.

 

Smart industries connectés les équipements orange

 

 3 : Run « Maximiser les opérations à distance en maximisant le ROI » 

Une étape également qui peut s’avérer problématique si elle est minorée.

Une fois déployé, un projet IoT doit pouvoir vivre dans la durée et évoluer en fonction d’éléments qui ne seront connus que plus tard.

Il faut bénéficier d’outils puissants de  «Data & Device Management »  mais aussi de personnel qualifié et disponible au-delà du déploiement du projet.

Quelques exemples d’usages :

  • De nombreuses défaillances peuvent impacter le système mis en place (pannes, couverture radio, défaut d’alimentation). Il faut pouvoir les détecter proactivement, les analyser, les contourner si possible et les résoudre en minimisant l’impact des agents sur le terrain
  • Une faille de sécurité doit pouvoir être corrigée sur l’infrastructure : de l’équipement sur le terrain à l’applicatif utilisateur,
  • L’équipement terrain doit pouvoir être réparé ou remplacé, voire interchangé avec un nouvel équipement (pour couvrir d’autres usages ou car celui-ci n’est plus disponible chez le fournisseur)
  • De même, la connectivité, les structures d’hébergements, l’applicatif de restitution doivent pouvoir évoluer indépendamment les uns des autres

 

Il faut se doter d’une boite à outils pour gérer localement et à distance le cycle de vie de vos équipements IoT :

  • Appairage et mise en place des éléments de sécurité, paramétrage, installation physique, test radio & fonctionnel, collecte / filtrage des données, mise à jour logiciel, localisation, supervision, détection et alerte de comportements anormaux, gestion de la mise à disposition des données pour les business applications.

 

 4 : Use  « Valider chaque étape avec les utilisateurs métiers »

Bien sûr le système le plus parfait techniquement reste inutile si les acteurs terrains s’en détournent.

Les utilisateurs doivent bénéficier d’une approche « conduite du changement », y trouver leur intérêt, être associés au projet à toutes ses étapes et donner leur feedback.

Pour vous aider

Orange Business Services propose pour aider à la mise en œuvre de ces 4 règles d’Or :

  1. Localement : avec l’application « Sensor » pour les techniciens terrain
  2. A distance: via notre portail WEB pour les administrateurs d’un parc IoT
  3. Via des APIs: pour les développeurs d’applications : intégrateurs ou DSI.

Consultez notre documentation, blog, chaîne Youtube, demander un compte gratuit, commander des kits de développement.

 

Exemple tableau de bord orange

Vous avez un besoin dans ce domaine, contactez Orange Business Services.

Vous avez une autre question ? Nous sommes aussi à votre écoute.

En savoir plus

Comme dit plus haut, un des points clés essentiels pour un projet dans le domaine de l’Internet des Objets bien adapté aux problèmes métiers dans l’entreprise est fondé sur une analyse poussée de l’environnement et des retours d’expérience d’autres clients ou partenaires. C’est ce que nous tentons d’apporter dans la partie : Innovations de nos partenaires.

Cela permet de garantir la bonne mise en œuvre des appareils connectés.

Complémentairement, les appareils choisis peuvent avoir été testés en laboratoire et avoir obtenus un label, c’est ce qu’Orange vous invite aussi à découvrir dans son catalogue d’objets connectés.

Ce type de test permet d’assurer par exemple qu’un objet va se connecter correctement à nos réseaux.

Pour faire le bon choix de connectivité avant de se lancer, découvrez notre livre blanc : Eclairage sur les multiples connectivités.

Enfin, la collecte de la donnée et le device management de vos objets est l’apanage d’une plate-forme multi-connectivité qu’Orange met à votre disposition, elle est utilisée en général en amont de vos plateformes de gestion destinée à vos utilisateurs métiers.

Pour conclure, dans un marché réel très ouvert, Orange est capable d’apporter des solutions connectées clés en main, soit déjà packagées pour nombre de clients, comme smart tracking et smart operation, soit des solutions sur mesure pour lesquelles, vous trouverez le contact ci-dessus.

Smart operation offre une mesure en quasi-temps réel des conditions de confort d’une classe, d’un entrepôt, d’une cantine, tandis que smart tracking permet une gestion fine des assets d’une entreprise.

Notre stratégie en matière d’IoT est repose sur deux piliers importants, vous apporter :  la maîtrise des technologies et sécuriser les données collectées dans le temps.

Charles BEUZIT
Charles BEUZIT - Orange Business Services
Senior IoT Product Manager